Qu’apprend-t-on à l’école ?

Je m’amuse parfois à lire des trucs rébarbatifs. Le dernier en date, c’était le programme d’enseignement de l’école maternelle qui est entré en vigueur cette année. Ouais, je sais, j’ai une vie palpitante.

L’impression générale est que c’est un texte pour les adultes (voire pour les intellos lorsqu’on préfère dire « éléments langagiers adaptés » à « parler correctement » par exemple) et que ceux qui ont rédigé ce texte le veulent à la portée de tous et prennent donc la peine d’expliquer que « itération » ça veut dire que « trois, c’est deux et puis un » (alors qu’à la place, ils auraient pu dire « savoir compter sur ses doigts jusqu’à 10 », ce qui aurait été réellement à la portée de tous). Beaucoup d’éléments de langages complexes pour dire des choses simples (serait-ce parce que c’est le travail d’universitaires ? je me le demande)

Deuxième impression, le texte a été rédigé puis une fois cela fait, il a fallu rajouter la nouveauté du numérique parce qu’on l’avait oubliée. En gros, dès qu’un « outil » est invoqué (pour apprendre à dessiner, écrire ou lire des lettres, représenter des trucs…), on a rajouté derrière le premier outil évident (crayon, stylo, pinceau…) un outil numérique. Ainsi l’enfant de 3 ans doit apprendre à se servir d’une palette graphique pour dessiner, ou utiliser un clavier pour transcrire le cursif en script (à 5ans, ok pas 3, mais quand même, bientôt, ils n’apprendront même plus à tenir un crayon) et évidemment, l’appareil photo est numérique (bon ça c’est pas forcément mauvais, mais mes gamins m’ont bousillé tellement d’APN avant leurs 6ans que j’ai du mal à voir une classe de 20 bambins utiliser un APN)

La palme revient quand même au dernier paragraphe du programme intitulé « Utiliser des outils numériques » qui semble avoir été rajouté à la va-vite pour faire genre, voyons, on n’est pas complètement has been.

Je vous le mets en entier (il parlera de lui-même) :

Utiliser des outils numériques

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont en contact avec les nouvelles technologies. Le rôle de l’école est de leur donner des repères pour en comprendre l’utilité et commencer à les utiliser de manière adaptée (tablette numérique, ordinateur, appareil photo numérique…). Des recherches ciblées, via le réseau Internet, sont effectuées et commentées par l’enseignant.

Des projets de classe ou d’école induisant des relations avec d’autres enfants favorisent des expériences de communication à distance. L’enseignant évoque avec les enfants l’idée d’un monde en réseau qui peut permettre de parler à d’autres personnes parfois très éloignées.

Donc en gros, des gamins de 3ans (bientôt 2ans avec la scolarisation précoce) vont aller se balader sur Google et se faire des amis sur Facebook (j’exagère).

Parce qu’on parle quand même de gamins qui ne savent pas lire, qui savent à peine comment fonctionne un ordi. Quel intérêt d’aller déjà leur faire visiter Wikipedia ? Alors qu’ils peuvent trouver ces infos ailleurs et manière bien plus efficace (puisque ce sont eux qui feront la recherche) : la bibliothèque, les livres, les visites, les interventions, bref tout ce que le reste du programme met en avant pour « développer la curiosité ».

Le programme ne cesse de marteler « l’apprentissage passe par l’expérimentation, la manipulation physique » et on finit le programme par « dématérialisons une partie de l’apprentissage ».

Pour confirmer que ce paragraphe a été rajouté au dernier moment, je tiens à préciser qu’en plus de se trouver en tout dernier, il est casé non pas dans « Construire les premiers outils pour structurer la pensée » genre, on leur apprend à se servir d’internet et d’un ordi pour avancer dans le monde (ce qui est normal vu que cette compétence, en fait, c’est « Savoir compter et les bases de la géométrie », mais ce n’était pas assez intello comme intitulé), ni dans « Oser entrer en communication » (là c’est « Parler oralement avec d’autres », rien à voir avec l’ordinateur :P) mais dans… attention les yeux :

Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière
Parce que voilà, internet, c’est vivant, c’est un objet palpable et c’est fait en terre glaise…

(Pour rappel : les scientifiques déconseillent l’usage de l’ordinateur avant 3ans, de la console avant 6ans, d’internet accompagné avant 9ans et seul avant 12 ans, mais bon…)

Télécharger cet article en ebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *