Pâte à crêpes végétale et parfaite

J’ai pas encore trouvé, je vous l’avoue.

MAIS je vais vous expliquer pourquoi.

Depuis des années, je fais ma pâte à crêpes ainsi :

  • 6oeufs
  • 500gr de farine
  • 1 litre de lait

C’est la recette ancestrale de la crêpière familiale Tefal et elle est super. Pas de repos (à peine, juste le temps de faire remonter les grumeaux pour les atomiser au mixer), pas de levure, de bière, de sucre… Nada ! Des oeufs, de la farine, du lait.

Depuis mon adolescence et mes expériences de babysitting, je fais aussi des crêpes sans oeuf, puisque lorsqu’on promet des crêpes à deux gamins de 8ans et qu’on ne sais du tout où leur mère planque les oeufs, on fait sans. Certaines fois, c’était même sans lait, donc juste de la farine et de l’eau (ce qui donne une superbe recette de crêpes-mongolfière à la Gaston mais qui a l’avantage de bien amuser les-dits enfants et de pas être trop dégueu sous la montagne de nutella qu’ils y ajoutaient)

Bref, la pâte à crêpes végétale, j’en fait depuis un moment : 500g de farine et 1 litre de lait de soja (parce que bon, les crêpes à l’eau, c’est pas aussi bon et puis le lait de vache…).

Mais voilà, comme les 3 poêles se détéflonisaient à outrance, nous les avons virés pour les remplacer par 2 nouvelles poêles sans revêtement : une belle sauteuse en inox et un magnifique poêle en fer. La sauteuse en inox pour les crêpes, on oublie. Mais j’ai lu partout que les crêpes dans la poêle en fer, c’est un régal, ça glisse tout seul, c’est magique.

Ma poêle en fer est bien culottée, elle est noire maintenant, et en effet, ma première tentative (un jour de grand désespoir où l’homme était malade, où les enfants avaient faim et où j’avais la flemme de faire le repas prévu…) les crêpes se décollaient sans problème, même mieux que sur les deux autres crêpières (une téflon et une céramique). Un rêve !

Puis lors de mes essais suivant, la cata ! Cela refusait de se décollait, les crêpes cramaient à l’extérieur, n’étaient pas cuites dedans… Et après de longues semaines d’essais, j’ai fini par en venir au problème : ma pâte à crêpes sans oeuf ne convient pas à une poêle en fer. Même en huilant entre chaque crêpe, même en mettant de l’huile, du sucre, de la compote dans la pâte. Rien à faire !

Par contre, celle avec des oeufs… Le rêve !

Voilà, sans être une vegan ultra-rigoriste (par exemple, je mange les haricots du cassoulet de mes enfants parce que bon, c’est déjà la galère de faire la bouffe alors faire 2 plats différents, non !), lorsqu’arrive la fin du mois, les 10 oeufs bio achetés le 1er sont déjà partis !  Du coup, il me fallait trouver un moyen pour faire une pâte à crêpes SANS oeuf et qui ne colle pas dans ma belle poêle (parce que je n’ai pas encore viré les crêpières, mais j’aimerai bien m’en débarasser quand même)

Du coup, j’ai réfléchi un peu.

La poêle en fer fonctionne avec le principe de la réaction de Maillard : elle chauffe, cuit les protéines qui forment une belle croûte de protection (celle qui donne le cancer, car pleine d’acrylamide surtout sur les produits végétaux, hihi, téflon ou acrylamide : peste ou choléra ?) qui, lorsqu’elle est bien formée, permet à l’ingrédient de se décoller de la poêle sans aucun effort. C’est pour ça qu’au début, le steak, il colle puis que d’un coup, il se détache tout seul (y parait, j’ai jamais cuit de steak dedans).

Bref, c’est simple, sans oeuf, ma pâte à crêpes manque de protéines (ah ben oui, on te l’avait dit qu’en devenant végétarien, on manquait de protéines !).

J’ai donc fait quelques essais avec ce que j’avais sous la main : au premier essai, j’ai mis un peu de farine de pois-chiche. Pas assez sans doute, ça a collé un peu quand même.

Au deuxième essai, j’ai mis plus de farine de pois-chiche ET une cuillère à soupe de gluten (pour un gros bol de pâte à crêpes). Et ben, là, miracle, ça se décollait tout seul. Pas encore le rêve, mais c’est déjà ça.

Voilà donc pour ceux-ceusses qui cherchent la recette de pâte à crêpes vegan parfaites pour les poêles en fer : il faut y ajouter des ingrédients riches en protéines.

A vous de voir :

  • Soit de la farine de pois-chiche (inconvénient, si tu mets le « bon » dosage pour que ça se décolle, ta crêpe a un goût de pois chiche…)
  • Du gluten pur (si t’es un vegan sans gluten, ben tant pis pour toi, voilà !)
  • de la farine de lupin (il y a plus de protéines que dans celle de pois-chiche, mais c’est cher, j’en ai pas et j’ai peur que ça ajoute un goût bizarre)
  • du tofu soyeux ? (y’a des protéines dans le tofu, nan ?)
  • des oeufs (hahaha, pas vegan ça) c’est quand même le plus facile et ça donne un meilleur résultat que le gluten/pois chiche/truc bizarrre, parce que même avec le gluten ma pâte à crêpes vegan dans ma poêle en fer, c’est quand même moins le rêve que celle avec des oeufs.

Sinon, pour ceux-ceusses qui ne savent pas par quoi remplacer le jambon dans les crêpes : des carottes fraîchement râpées à 4mm, natures comme ça, sans sauce, ça fait super bien illusion je trouve. (Essayez, je vous assure que c’est super)

Bonne chandeleur à vous !

Télécharger cet article en ebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *