Somatisation

Le réveil n’a pas sonné.
Pas besoin.
Le corps sait, le corps se lève.

Le corps a faim. Le corps boit un verre d’eau. Envie de vomir.
L’estomac ne sait pas. Le cœur non plus.
Les larmes se préparent. Non, pas encore. Pas si tôt…

Le corps se rallonge.
Il est fatigué, il ne veut pas sortir. Mais il ne dort pas.
La gorge fait sentir son poids, elle veut exister, elle veut crier.
Mais le corps l’en empêche.
La tête a dit…

La tête se contredit aussi. Elle sait ce qui doit être fait. Mais ce qui sera fait ?
Elle sait qu’elle doit aller travailler, elle a engagé le corps. Privés de la liberté de choisir, de dire non, pour pouvoir se nourrir et vivre. Mais elle sait aussi ce qui doit être fait, pour le bien du corps… pour son bien à elle.

Elle ne le fera pas, parce qu’elle ne sait pas quoi faire. Si le corps ne va pas travailler, ils ne mangeront pas.

Mais le corps, lui, n’a pas faim. Juste la nausée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *