Dentiste

Je déteste aller chez le dentiste…

J’y vais, je suis un brave petit soldat courageux. Je ne bronche pas pendant les 40minutes où je garde la bouche ouverte, nuque en extension légèrement sur le côté (je vais fais la fortune du dentiste ET de l’osthéopathe), quand je m’étrangle avec ma salive, quand il m’enfonce son gant en latex écoeurant dans la bouche (les molaires, c’est loin et puis c’est mal placés), quand il me lime le squelette pour enlever nerf et vaisseaux, « la bidoche qui risque de moisir comme un steak de boeuf qu’on laisserait macérer en plein soleil l’été », quand il essaye de m’arracher la joue pour voir s’il a bien fait son travail (parce que le précédent dentiste avait pas bien nettoyé avant de mettre le plombage, d’où l’intervention catastrophe de celui-ci), quand il me dit « Je peux pas là, faudra le faire la prochaine fois, ça n’arrête pas de saigner » et même quand il m’annonce que je ne peux ni boire ni manger pendant deux heures, qu’il est midi, que j’ai rien avalé depuis 7h du mat (c’était un smoothie pomme-poire et deux tranches de pain au beurre…) et que du coup, j’ai faiiiim. Non, je ne bronche pas, je garde le sourire (ouais, bon c’est un sourire intérieur, hein) parce que c’est sans doute plus agréable pour lui et que de toute façon, je peux rien y faire puisqu’il faut de toute manière en passer par là…

Et maintenant, en plus, l’anesthésie se réveille et, là, j’ai mal.

38h

J’abandonne.

Quand je veux faire du tofu soyeux avec mon lait de soja maison, il tourne et me donne qu’un liquide visqueux qui pue.

Quand je veux faire du yaourt avec mon lait de soja maison, il vire au tofu soyeux très acide sans que je sache pourquoi.

Trente-huit heures de boulot en comptant le trempage du soja, la cuisson, le filtrage (et bien sûr la vaisselle derrière vu que cela fait 6 ans que nous n’avons plus de machine à lait de soja), puis la prise du yaourt et l’égouttage quand j’ai vu qu’il avait séparé le petit lait du tofu, trente-huit heures pour obtenir à peine 200gr de tofu soyeux (espérance de vie 2 jours si je le fais durer…)

Me voilà contrainte à racheter du lait de soja du commerce pour avoir du yaourt et du tofu soyeux du commerce pour avoir du tofu soyeux.

En fait, non, le tofu soyeux du commerce est imbouffable (comme le séitan d’ailleurs, c’est hallucinant que des gens achètent ces trucs en magasin tant c’est parfaitement caoutchouteux et infect quand ce n’est pas fait maison…)

Bref, si vous avez un truc qui marche pour faire du yaourt de soja avec du lait fait maison (parce qu’avec le lait de soja du commerce, ça va, je maîtrise), je prends.

Ça m’énerve…

Vu hier un reportage sur les bio-plastiques et la boîte de sucre en plastique 100% végétal.

Plastique végétal fait à partir de cannes à sucre brésiliennes (donc déforestation, culture intensive avec pesticide, sans parler des problèmes politiques des ethnies délocalisées pour ça et du coût écologique du transport).

Et le responsable du projet (j’avais écrit problème, oh le beau lapsus…) qui sort un « Aujourd’hui, écologiquement, nous n’avons plus le choix. »

Depuis quand le sucre doit être emballé dans du plastique ? Jadis, le papier et le carton faisaient parfaitement l’affaire, non ? Papier et carton qui ont l’avantage de pouvoir être recyclés plusieurs fois contrairement au bio-plastique biodégradable qui, pour l’instant, est à usage unique.

Si ça vous intéresse, c’est ici.

Rêve

L’agent des impôts en charge de la fraude fiscale et du terrorisme me dit qu’elle est très dangereuse, me laisse entendre qu’elle planque beaucoup d’argent en Suisse, qu’elle est une cougar sans vergogne.

« C’est la Kardashian européenne » qu’il me fait.

Et là, apparaît une bonne soeur black de 70ans qui joue au foot avec des miséreux.